Portraits
 
Alexandra Kerckhof

Chaque problème a sa solution, on peut la trouver en pensant différemment.

La FFCEL prend la parole
01/06/2013 - Femmes Magazine
La responsabilité sociale des entreprises

En savoir +

Portrait du mois
Myriam Schmit,
MSDESIGN by myriamschmit

En savoir +

Les news
09/11/2018
The Founder Institute is offering together with Equilibre the Female Founder Fellowship program in Luxembourg with the goal of increasing the number of local female entrepreneurs.

En savoir +

 

Alexandra Kerckhof
Gérante, Editions {9}

Quelles sont les activités de votre société? 

Editions {9} est active dans le domaine de la petite enfance avec d’une part le projet ‘Quoi de9 ?’ qui consiste à distribuer annuellement des guides gratuits pour jeunes parents et femmes enceintes ainsi que des coffrets cadeaux et d’autre part avec le lancement de la marque de puériculture ‘Cupcake Babies’ qui se décline en trois collections: à table, bonne nuit et au bain. Le produit phare est le Cupcake Babies Bath: la baignoire de bébé la plus compacte sur le marché tout en garantissant un confort optimale pour maman et bébé.

Quelle est votre fonction au sein de la société?

Je suis la fondatrice et gérante.

Pourquoi avez-vous décidé de créer cette société?

En créant la société, j’ai simplement voulu aider des jeunes parents face aux questions qu’ils se posent dans leur nouveau rôle. Les guides apportent une multitude de réponses, d’adresses, utiles lorsqu’on est parent au Luxembourg... Cupcake Babies a vu le jour suite à des problèmes rencontrés en donnant le bain aux enfants et offre une réponse à cette problématique.

Quel est votre moteur en termes d’entreprenariat?

Je dirais mes enfants, ce que je fais c’est grâce à eux et pour eux. Je veux leur montrer que en travaillant, en poursuivant ses rêves, on peut construire un avenir. Par rapport à eux, montrer que beaucoup est possible s’y on y met du sien. La créativité en est une autre mais là, mes enfants sont mon modèle et moteur.

Quel a été votre parcours privé et professionnel pour en arriver là aujourd’hui?

Après mes études en Marketing, j’ai été active dans le secteur financier au Luxembourg, pendant presque 10 ans. Quand j’ai été enceinte de mon premier enfant, au Luxembourg, il a fallu que je trouve un tas d’informations concernant les démarches administratives, les examens médicaux, les différents prestataires et formalités.Afin d’aider les autres,j’ai eu l’idée de répertorier toutes les informations utiles dans un guide «Etre enceinte et accoucher au Grand-Duché de Luxembourg». Après cette première étape, j’ai tout naturellement eu envie d’écrire la suite «Mes premières années avec bébé au Grand-Duché de Luxembourg».

Grâce à mon activité autour des guides, je rencontre énormément de mamans qui me parlent de leurs expériences. Etant moi-même maman, j’ai constaté que nous avions toutes une problématique commune : «Comment donner le bain à bébé, dans de bonnes conditions, quand on n’est pas chez soi, quand on a pas de baignoire et quand on veut donner le bain confortablement sans se ‘casser’ le dos?»  J’ai donc imaginé une baignoire gonflable, très facile à transporter n’importe où et qui se cale dans un évier standard , en toute sécurité pour le bébé et pour le dos de la maman qui n’est plus obligée d’adopter des positions acrobatiques. La forme de la baignoire, évoque un Cupcake, basé sur un livre de cuisine. S’agissant d’un produit pour bébé, l’aspect sécurité est primordial. Le modèle que je commercialise aujourd’hui est le résultat de plusieurs mois de recherches, de nombreux prototypes et de tests. Quand le design de la baignoire a été finalisé, j’ai complété la collection avec des articles autour du bain, du repas et de la nuit, avec le même graphisme ludique, pouvant faire de bonnes idées de cadeaux de naissances.

Aujourd’hui, vous faites parti du CA de la FFCEL pourquoi avoir fait ce choix et que vous apporte cette fonction?

Je suis une personne entière qui souhaite faire partie du changement avec un regard sur l’avenir. La FFCEL est la fédération des cheffes d’entreprises qui souhaite évoluer, faire bouger les choses actuelles. Tout naturellement, j’ai été séduite au départ en tant que membre par la fédération mais très vite, j’ai voulu faire partie de cela en apportant mes idées, mon temps et mon investissement personnel.

Que diriez-vous aux femmes qui souhaiteraient créer leur propre entreprise?

 Si on n’essaie pas, on peut ni réussir ni échouer. Foncez ! Il n’y a rien de pire que des regrets. Afin de ne pas sauter dans le vide, rien de tel qu’un parachute: un plan B, commencer en activité complémentaire... Avant de créer sa société, parlez-en autour de vous, étudier votre marché...

La FFCEL propose aux femmes qui souhaitent créer leur entreprise mais qui n’ont pas encore sauté le pas de devenir membres ‘observatrices’. Pendant 2 ans, ces femmes peuvent rencontrer des femmes cheffes d’entreprises, d’autres femmes ayant des idées de création... C’est une bonne initiative (parmi d’autres) qui peut aider des femmes souhaitant créer leur entreprise.

Revenir à "Portraits"

© 2019 / conception & ergonomie alinéa communication _ programmation z6creation / Espace Membres / Plan