Portraits
 
Rose-Anne Burgunder

Let

the sun shine!

La FFCEL prend la parole
01/06/2013 - Femmes Magazine
La responsabilité sociale des entreprises

En savoir +

Portrait du mois
Myriam Schmit,
MSDESIGN by myriamschmit

En savoir +

Les news
09/11/2018
The Founder Institute is offering together with Equilibre the Female Founder Fellowship program in Luxembourg with the goal of increasing the number of local female entrepreneurs.

En savoir +

 

Rose-Anne Burgunder
Directrice, Lobosol

Quel est votre parcours?

Après un brevet de technicien supérieur de secrétaire de direction trilingue, ce fut le début d’une carrière professionnelle en France, en Suisse, en Allemagne et depuis plus de 30 ans au Luxembourg. Après avoir assisté un député européen allemand pendant plus de 10 ans, j’ai rejoint diverses sociétés appartenant à de grands groupes actifs dans les domaines techniques et électriques. Toutes ces expériences m’ont poussée à réaliser un rêve en 2010, avec mon mari Andreas Wolfsteller, à savoir, créer notre société et mettre en commun toutes nos expériences. Après mon veuvage, une nouvelle vie, une nouvelle histoire d’amour sur le plan privé et professionnel!

Artiste-peintre à mes heures perdues, ma première tâche fut de créer, de peindre le logo de notre société.

Autres activités:
- Membre de la Fédération des femmes cheffes d’Entreprise du Luxembourg
- Membre du comité de direction du Club Mercedes-Benz de Luxembourg
- Membre de la Commission de l’Environnement et des Loisirs de la Commune de Flaxweiler.

Quelles sont les activités de votre société?

Lobosol produit de l’électricité à partir d’installations photovoltaïques sur de grands toits industriels pris en fermage.

Grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables, nous participons activement à la protection de notre environnement. De plus, nous contribuons aux buts fixés par notre pays jusqu’en 2020, à savoir la réduction des émissions de CO2 ainsi que l’augmentation des énergies renouvelables. 

Nous voulons protéger notre planète car nous n’en avons qu’une seule!

Est-ce que le fait d’être une femme vous a handicapée ou servi dans le cadre de votre parcours professionnel?

Après un brevet de technicien supérieur de secrétaire de direction trilingue, ce fut le début d’une carrière professionnelle en France, en Suisse, en Allemagne et depuis plus de 30 ans au Luxembourg.Le début d’une carrière et plus précisément la carrière d’une femme n’est pas toujours évidente. Par la suite, les années passant, je me suis sentie de plus en plus riche d’expériences, de vécu et je voulais investir dans un rêve personnel en collaboration avec mon mari. Avouons au passage que ce fut quand même lui le moteur!

De plus, je dois avouer que le fait d’être une femme «de tête» m’a plutôt servi dans mon parcours professionnel. Bien souvent, les contacts avec des dirigeants hommes sont plus faciles et peuvent engendrer d’excellentes relations d’affaires.

Que diriez-vous aux femmes qui souhaiteraient créer leur propre entreprise?

Si d’autres femmes ont envie de créer leur propre entreprise, je leur dis tout simplement qu’elles aillent au bout de leurs rêves, qu’elles mettent sur pied un business plan viable, qu’elles aient le courage d’aller de l’avant, bref qu’elles foncent! La vie est bien trop courte pour perdre du temps!

Revenir à "Portraits"

© 2019 / conception & ergonomie alinéa communication _ programmation z6creation / Espace Membres / Plan