Portraits
 
Magali Barthès

Je propose une image concrète et réaliste d’un bien!

Agenda
23/11/2018
SAVE THE DATE - European Entrepreneurs - 2e édition, le 23 novembre 2018

En savoir +

La FFCEL prend la parole
01/06/2013 - Femmes Magazine
La responsabilité sociale des entreprises

En savoir +

Portrait du mois
Léa Stibon,
Bijouterie LÉA - BY LÉA Sàrl

En savoir +

Les news
26/04/2018
CONFERENCE: Celebrate women's entrepreneurial spirit!, on May 3rd, 2018

En savoir +

 

Magali Barthès
Archigraphiste

La fée de l’immobilier

Sur les papiers, Magali Barthès est archigraphiste. Mais si vous demandez à ses clients, ils diront peut-être qu’elle tient davantage de la fée, petite magicienne qui, avec un ordinateur en guise de baguette magique, modélise des projets immobiliers afin de donner vie à des plans qui sont parfois peu parlants. « Je propose une image concrète et réaliste » d’un bien. Un service unique qu’elle propose à une clientèle principalement composée de professionnels (promoteurs, agents immobilier, architectes, etc.) depuis son bureau installé à Oberpallen.

Fille d’un ingénieur en bâtiment, cette parisienne a rapidement été passionnée par le domaine de la construction, « mais plus par l’approche visuelle que technique ». Elle laisse ainsi les tableurs et autres calculatrices à son père pour s’armer de règles et de crayons en suivant une formation de dessinatrice en bâtiments. Un métier qu’elle exercera pour le compte de différents bureaux d’études en France avant de se rendre compte qu’il y « avait un déphasage entre les professionnels et les clients finaux ». Egalement poussée par le désir  d’entreprendre, elle entame une année de formation afin de pouvoir lancer son bureau de création d’images de synthèse architecturales. « A cette époque, dans les années 2000, personne, ni au Grand-Duché ni ailleurs, ne proposait ce genre de service », se souvient Magali qui assure qu’aujourd’hui encore, son activité n’est pas ou très peu pratiquée. Si elle choisit de poser ses valises au Luxembourg, c’est avant tout pour des raisons personnelles, mais aussi parce qu’« il y avait clairement un marché et une grosse demande ».

L’image de synthèse : un langage universel

« Souvent, autour d’un projet de construction, tous les interlocuteurs ne sont pas sur la même longueur d’onde.  D’un côté, il y a les professionnels qui parlent un langage technique imagé par des plans parfois difficilement compréhensibles pour tout un chacun, et de l’autre, des clients qui ont besoin de pouvoir visualiser leur projet d’une façon concrète et réaliste.  L’image de synthèse architecturale permet d’apporter une solution efficace et pertinente à cette problématique et surtout elle évite tout malentendu. » 

La maquette 3D : un outil collaboratif

Magali Barthès ajoute une dimension supplémentaire aux plans traditionnels. «Pouvoir se projeter à l’avance dans son bien immobilier à bâtir ou à rénover grâce à une maquette en trois dimensions permet au client de se faire une idée définitive de l’agencement des pièces et de leur aménagement.  La maquette 3D constitue une base de travail simple, évidente, pour les différents intervenants du projet

Home staging virtuel mais ameublement réel

Cette année, Magali Barthès a ajouté un nouveau service à son entreprise : le home staging virtuel. Cette fois, toujours à l’aide de son ordinateur, elle ne se contente pas de dresser les murs d’une résidence ou ses extérieurs, mais elle les habille, les décore, « toujours dans des tons neutres afin que tout le monde puisse se projeter dedans ». Marché porteur au Luxembourg où de vieilles maisons peuvent parfois rebuter les acheteurs potentiels. « Je leur montre qu’un simple coup de peinture et de nouveaux meubles peuvent transformer un lieu. Ils doivent pouvoir s’imaginer facilement que ce bien immobilier peut devenir un bel appartement. Peut devenir leur appartement. » Consciente qu’aujourd’hui l’image est d’une importance capitale, elle la replace au cœur des ventes immobilières déclenchant bien souvent un véritable coup de cœur dans l’esprit des clients. De plus, les meubles design présents dans la visualisation sont repris dans une shopping liste, complétée d’un devis estimatif des éventuels travaux à réaliser.  Ainsi, la fée de l’immobilier devient la valeur ajoutée essentielle à tous ses clients qui concluent bien souvent des ventes avant même de poster les annonces en lignes.
Magali prend plaisir à partager avec les autres, qu’ils soient clients, confrères ou membre de la Fédération des femmes cheffes d’entreprises du Luxembourg (FFCEL). « J’aime travailler avec différentes nationalités ». Un goût comblé par le statut du Grand-Duché, un pays « culturellement très divers ». 
Magali adopte des méthodes de travail optimisées lui permettant de se passer d’intermédiaires « cela privilégie le rapport direct avec le client », assure-t-elle. «C’est parfois difficile de jongler entre ma vie professionnelle et privée, mais je préfère avoir cette autonomie», quitte à devoir parfois rallonger ses heures de travail jusqu’au bout de la nuit. Cette indépendance est, pour Magali, l’atout nécessaire afin que la magie opère et pouvoir ainsi favoriser… la meilleure collaboration possible ! «Je crée un outil précieux qui permet à tous les interlocuteurs de parler le même langage autour d’un projet de construction ou de rénovation.»

« Je prends du plaisir et je veux que les clients s’en rendent compte. »

Inutile de préciser à quel point son métier la passionne. Un amour qu’elle espère partager un peu lors de chaque contrat. «Je prends du plaisir et je veux que les clients s’en rendent compte.»
Magali Barthès aime passer du temps en famille ou entre amis, partir en voyage et partager son quotidien de cheffe d’entreprise avec les autres membres de la FFCEL. « -Ca me booste », admet-elle en souriant. Ces femmes ont parfois des responsabilités bien différentes des siennes, cependant, «Je pense que nos questions et nos quotidiens sont les mêmes. Nous avons chacune nos métiers mais on se comprend. On rencontre les mêmes situations et on a chacune nos façons de les résoudre et c’est bien, de pouvoir en parler.»

Revenir à "Portraits"

© 2018 / conception & ergonomie alinéa communication _ programmation z6creation / Espace Membres / Plan