Infos et actualités
Les news  
Highlight
Agenda
22/01/2019
NEW YEAR'S DINNER - LE 22 JANVIER 2019 AU SKYBAR

En savoir +

La FFCEL prend la parole
29/08/2018
Interview par Femmes magazine avec Christiane Wickler, présidente de la FFCEL sur l’actualité, la place de la femme au sein de la société luxembourgeoise et la question de l’égalité des sexes

En savoir +

Portrait du mois
Myriam Schmit,
MSDESIGN by myriamschmit

En savoir +

 

11/01/2013
Diagnostic alarmant des entreprises : 2013 une année décisive pour le Luxembourg

La 20e enquête Eurochambres, l’EES2013, apprécie l'évolution des principaux indicateurs de la vie économique en 2012 et met en évidence les prévisions des entreprises pour l’année 2013, et ce en distinguant entre le secteur de l’industrie manufacturière et le secteur des services.

L’enquête révèle des prévisions fortement pessimistes en termes de climat des affaires. La détérioration du moral des chefs d’entreprises entamée lors des précédentes enquêtes est confirmée. L’enquête 2013 se place dans un contexte de crise économique et financière qui perdure et qui s’est transformée en une crise de confiance des entrepreneurs et des investisseurs. L’emploi, moteur historique de la croissance au Luxembourg, devrait poursuivre sa décélération en 2013. Le manque de confiance en l’avenir, amplifié par l’absence de mesures structurelles ambitieuses du Gouvernement pèse plus que jamais sur les perspectives d’investissements. En raison de l’évolution conjoncturelle volatile et de la situation difficile au niveau macroéconomique et des finances publiques, les indicateurs replongent vers les niveaux de l’année 2009, année de crise par excellence. Les anticipations des entreprises luxembourgeoises sont moroses et traduisent une grande inquiétude et incertitude pour l’année 2013.

Près de la moitié des entreprises interrogées, tant dans l’industrie manufacturière que dans les services, estiment que le climat des affaires est resté identique entre 2011 et 2012. Or, cette stabilité ne peut être ici considérée comme un élément encourageant étant donné que l’environnement économique en 2011 était déjà perçu comme maussade et mitigé. A peine 10% de l’ensemble des entreprises interrogées déclare que l’environnement des affaires a évolué favorablement entre 2011 et 2012.

Investissements : le moral en baisse impacte la propension à investir
Les deux secteurs de l’économie se caractérisent par une tendance similaire : plus de la moitié des entreprises interrogées estiment que leurs investissements sont restés stables entre 2011 et 2012. Seulement 24,4% des entreprises industrielles ont vu leurs investissements progresser entre 2011 et 2012, de même que 23,7% des entreprises de services (soit environ 1 entreprise sur 4).
Or, ce sont avant tout les investissements privés d’une période donnée qui ont un effet d’entraînement sur le niveau d’activité de la période suivante et qui conditionnent le niveau d’emploi et d’activité de l’avenir.

Un climat des affaires morose
Le climat des affaires, indicateur phare de l’enquête Eurochambres pour appréhender l’état d’esprit des entrepreneures s’agissant de l’année à venir, est alarmant. Alors que les perspectives pour 2012 étaient déjà moroses, la dégringolade devrait se poursuivre et s’accélérer en 2013. Les attentes en termes de climat des affaires sont quasiment aussi négatives que pour 2009, année de crise et de récession par excellence. Elles sont, par ailleurs, en baisse nette par rapport à 2012 alors que l’année en cours devrait connaître une quasi stagnation de son PIB (0,5% selon le STATEC). Par conséquent, la Chambre de Commerce se demande si une progression du PIB de 1% en 2013 (comme cela est actuellement envisagé) n’est pas surévaluée.

Extrait de l’enquête Eurochambres 2013 pour lire l’enquête en entier cliquer ici

Revenir à "Les news"

© 2018 / conception & ergonomie alinéa communication _ programmation z6creation / Espace Membres / Plan