Portraits
 
Léa Stibon

Croire, oser et entreprendre!

La FFCEL prend la parole
10/03/2017
Interview par Femmes magazine avec Christiane Wickler, présidente de la FFCEL sur l’actualité, la place de la femme au sein de la société luxembourgeoise et la question de l’égalité des sexes

En savoir +

Les news
11/08/2017
Prix Jeune Entrepreneur(e) Francophone - avis à nos jeunes membres francophones

En savoir +

 

Léa Stibon
Bijouterie LÉA - BY LÉA Sàrl

Quelles sont les activités de votre société?

La bijouterie LÉA est un atelier de création avec le label Made in Luxembourg depuis plus de 10 ans. Membre de la Chambre des Métiers, elle a le double statut de bijouterie, orfèvrerie, joaillerie et de bijouterie fantaisie. Nos clients, privés ou entreprises, peuvent totalement y personnaliser leurs projets de bijouterie. A l'atelier, ils peuvent choisir leurs propres matériaux, pierres et perles. Ils conçoivent avec nous un design dans le métal de leur choix en fonction de leur budget. Ainsi, nous travaillons aussi pour une clientèle d’entreprises qui nous font confiance pour créer et réaliser leurs cadeaux d’entreprises.

Quelle est votre fonction au sein de la société?

Gérante, impliquée dans toutes les fonctions de l’entreprise, de l’administratif à la création.

Pourquoi avez-vous décidé de créer cette société? 

Après une expérience professionnelle dans le conseil et les fonds d’investissement, j’ai eu l’opportunité de faire un break de carrière et d’effectuer un voyage à Tahiti. Là, j’ai appris à connaître la perle de Tahiti qui, en général, est montée de façon très classique. J’ai eu envie de la faire vivre différemment en l’associant à d’autres matières.  J’ai ensuite remonté le fil des perles aux pierres en faisant de la gemmologie. Je me suis formée à différentes techniques d’atelier et ai créé mon entreprise à Luxembourg en 2003. Après un showroom à Hollerich puis une boutique-atelier dans le Grund, j’ai ouvert mon atelier de création à Luxembourg-ville, plus près de nos clients.

Quel est votre moteur en termes d’entreprenariat?

Mon moteur est l’envie de réussir à transposer dans la réalité les projets en filigranes de nos clients en des bijoux qu’ils auront du bonheur à porter ! C’est en fait l’envie de faire plaisir. Nous travaillons en grande partie sur commande, effectuons des travaux de réparation, de transformation et de création. Beaucoup de nos clients nous apportent des bijoux à revoir, du vieil or ou des pierres à monter.  Nous travaillons de même pour les entreprises qui veulent personnaliser leurs cadeaux par un bijou, par exemple avec leur logo. Je me suis notamment associée à un fabricant en Asie qui peut produire en quantité et dont je gère l’infrastructure en Europe. Je suis également responsable de l’export pour lui.

Quel a été votre parcours privé et professionnel pour en arriver là aujourd’hui?

Suite à l’ESCP Europe et une équivalence au MBA de Stanford en Californie, j’ai travaillé pour Ernst & Young dans la Silicon Valley. Ma vie s’est ensuite dirigée vers Londres pendant 5 ans puis Luxembourg où j’ai mené différents projets de conseil, de développement produit ou de marketing pour des grands fonds d’investissement américains comme Merrill Lynch. Le challenge a toujours été pour moi de combiner une activité professionnelle chargée et passionnante et le fait d’avoir une famille jeune avec trois enfants. Le fait de devenir indépendante m’a permis une flexibilité de vie. Mes enfants qui ont maintenant 8, 11 et 16 ans ont grandi dans la bijouterie et passaient leur weekend avec moi à l’atelier dans le Grund. Ceci m’a donné la possibilité de rester concentrée sur mon métier. 

Aujourd’hui, vous faites partie de la FFCEL, pourquoi avoir fait ce choix? 

Je fais partie de la FFCEL depuis la création car j’ai trouvé formidable que des femmes allient leurs forces pour soutenir l’entrepreneuriat féminin. La FFCEL prend de nombreuses initiatives dans l’intérêt des femmes car les femmes restent sous-représentées dans le monde économique et social d’aujourd’hui, même si les mentalités évoluent.

Que diriez-vous aux femmes qui souhaiteraient créer leur propre entreprise?

J’encourage les femmes qui souhaiteraient créer leur propre entreprise. Je leur conseille de bien réfléchir et de préparer leur projet, d’anticiper les risques mais surtout de se laisser porter par cette envie de créer et par leur passion! Je reste persuadée que le fait d’être indépendante permet paradoxalement à une femme d’allier le plus harmonieusement possible sa vie personnelle et sa vie professionnelle.

BY LÉA Sàrl - 13, rue des Bains - L-1212 Luxembourg

Tél : +352 26 10 37 30 -  www.bylea.com - lea@bylea.com

Revenir à "Portraits"

© 2017 / conception & ergonomie alinéa communication _ programmation z6creation / Espace Membres / Plan