Créer son entreprise
Les aides et le financement  

Rejoignez-nous!

Agenda
26/10/2017
Invitation au prochain Lunch Chrono du 26 octobre avec comme thème: Surmonter votre procrastination et celle de vos collaborateurs

En savoir +

La FFCEL prend la parole
10/03/2017
Interview par Femmes magazine avec Christiane Wickler, présidente de la FFCEL sur l’actualité, la place de la femme au sein de la société luxembourgeoise et la question de l’égalité des sexes

En savoir +

Portrait du mois
Léa Stibon,
Bijouterie LÉA - BY LÉA Sàrl

En savoir +

Les news
11/08/2017
Prix Jeune Entrepreneur(e) Francophone - avis à nos jeunes membres francophones

En savoir +

 

Financements et aides financières à la création d'entreprise au Luxembourg

Après avoir déterminé les besoins en capitaux nécessaires (locaux, mobilier, voitures, stocks, frais administratifs...), il est temps de s’atteler à la recherche des moyens de financement.

Les fonds propres

De manière générale, on estime à 20% la part de fonds propres minimale nécessaire au capital de l’entreprise. Ce chiffre varie en fonction du projet mais la somme doit être importante car elle constitue une garantie de solvabilité et témoigne d’un engagement réel de la part de l’entrepreneur. Les fonds propres contribuent aussi à augmenter les chances d’obtention de crédit. Il faut dès lors établir le bilan de sa situation financière pour déterminer la part de capital disponible. (épargne, emprunt auprès de la famille, inventaire des biens pouvant servir de garantie).

Le financement s’effectue par l’apport de numéraire issu de l’apport de fonds privés émanant de l’entrepreneur, des éventuels associés ou actionnaires.

Les apports en nature représentent une autre forme de financement, ils diffèrent en fonction de la forme de la société et doivent systématiquement être estimés par un expert.

Les capitaux empruntés

 Ils s’effectuent par le biais des banques mais il existe d’autres moyens d’emprunts.

N’oubliez pas de bien préparer vos entretiens avec le banquier, soyez précise dans l’exposition de votre concept et laissez-lui un document écrit. Tenez compte de l’ensemble des conditions de crédit qui vous seront proposées et assurez-vous l’obtention d’une ligne de crédit en cas de difficulté passagère.

Les banques vous demanderont des garanties réelles (qui portent sur les biens meubles et immeubles), personnelles (cautions) et morales (mandat hypothécaire, maintien de l’actionnariat) pour s’assurer du remboursement de leurs créances.

Les aides publiques sont destinées aux créateurs d’entreprises pour financer un projet, elles varient en fonction de l’activité et se présentent sous forme de subventions en capital, de bonifications d’intérêts ou d’exonérations fiscales.

L’ensemble des aides à la création ou la reprise de PME, les aides à l’investissement, les soutiens dans le domaine de l’Horeca, les infrastructures touristiques, les professions libérales ou en matière de protection de l’environnement sont très bien détaillées sur le site guichet.public.lu. http://www.guichet.public.lu/entreprises/fr/financement-aides/aides-artisanat-commerce/index.html

Lien utile: Chambre des métiers http://www.cdm.lu/

La Mutualité de Cautionnement et d'Aide aux Commerçants : Institution d’aide mutualiste, elle se porte garant face une banque qui refuserait un crédit. Pour plus d'information les contacter au mail suivant mcac@cc.lu 

Adressez-vous aussi au département finances et aides de la chambre de commerce. 

La société nationale de crédit et d’investissement

Il s’agit d’un établissement bancaire spécialisé dans le financement à moyen et long terme des entreprises luxembourgeoises.

Elle octroie :

-  des prêts à l’investissement,

-  à l’innovation,

-  des crédits à l’exportation,

-  des prêts de démarrage à des PME (création ou reprise),

-  des financements pour le développement de marchés à l’étranger des entreprises luxembourgeoises.

Toutes les informations sur les dossiers éligibles, les montants, la durée et les modalités de remboursement sur le site http://www.snci.lu/.

Il existe aussi un recours aux capitaux propres par voie de financement externe, comme le marché financier, le capital risque ou le Business Angel. Ce dernier est beaucoup plus accessible que le capital risque pour toutes les entreprises en phase de création. Il existe un réseau au Grand Duché baptisé «Luxembourg business Angel Network». http://www.lban.lu/

Les sociétés de capital risque portent généralement leur investissement sur des sociétés présentant des projets innovants et une excellente rentabilité.

© 2017 / conception & ergonomie alinéa communication _ programmation z6creation / Espace Membres / Plan